lundi 17 novembre 2014

[Chronique Livre] Le Passeur - Lois Lowry

                                 

Quatrième de couverture:

Le Passeur
Lois Lowry
Série: The Giver Quartet #1
Date de sortie: 1994 en France
Par L'école des Loisirs

Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas. la désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le comité des sages. Les personnes trop âgées, ainsi que les nouveaux-nés inaptes sont "élargis", personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir : c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'oeil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ne sait pas encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire.




❊ ❊ ❊ ❊ 


Mon avis:


   Ce livre fait partis de ces livres qui ont marqué ma vie. J'ai découvert ce livre il y a 6/7 ans grâce l'une de mes professeurs qui l'avait conseillé. J'avais donc décidé de l'emprunter au CDI de mon collège. C'est ce livre qui m'a fait découvrir la dystopie, depuis je ne quitte plus ce genre littéraire !
L'année dernière, j'ai appris qu'un film se préparait alors j'ai décidé de le relire, mais en version original cette fois-ci pour m’imprégner totalement de l'écriture de l'auteur (qui par ailleurs a été très bien traduit!). Et que vous dire, si ce n'est que de replonger dans cette histoire m'a fait revivre toutes sortes d'émotions que j'avais vécu plusieurs années auparavant, Ce livre réussi à me transporter du début jusqu'à la fin, j'arrive même à me retrouver à la place de Jonas, alors que c'est un personnage masculin et que ça ne m'arrive pas souvent !

   Nous nous retrouvons donc dans la peau de Jonas, 12 ans, qui vit au sein de la communauté .
Cette dernière y est longuement décrite mais pour moi, c'était plus que nécessaire enfin de comprendre dans quel univers l'auteur nous envoie. Dans cette communauté, la différence est bannis et la ressemblance prospère. Tout le monde est habillé pareil, personne ne ressent quoi que soit, ni même de l'amour ou de la tristesse. Personne ne voit les couleurs ni ne se souvient de ce qu'il s'est passé avant la communauté.
La communauté est régis sur des règles telles que le partage de ses « sentiments » ou ne jamais mentir. Mais tout chamboule lorsque Jonas devient le nouveau dépositaire. C'est à lui que l'ancien dépositaire des souvenirs (le passeur) va transmettre tous les souvenirs de la vie avant cette communauté.

   Le passeur va tout montrer à Jonas, mais seulement peu à peu. Et pendant les différentes transmissions, j'étais vraiment à la place de Jonas, je ressentais tous ce qu'il ressentait. C'était vraiment beau, c'était comme-ci moi aussi je redécouvrais le monde ! Malgré le cruel manque d'action ce livre a su me faire frissonner!



   Ce livre reste un de mes coup de cœur livresque, je le recommande vivement !  



Ma note:  5/5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire